Editions des oeuvres d’Albert Londres

L’intégrale des écrits d’ Albert Londres est publiée aux éditions Arléa

Albert Londres, Oeuvres complètes, présentes par Pierre Assouline, Arléa 2007
Albert Londres, Câbles & reportages, présentés par Franis Lacassin, Alréal, 2007

Publications séparées
Visions orientales, 1902, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 2002.

Contre le bourrage de crâne, 1917-1918, Arléa, 1993.

Dans la Russie des Soviets, 1920, Arléa, 1993.

La Chine en folie, 1922, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1997.

Au bagne, 1923, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 2002. Première publication dans Le Petit Parisien en août-septembre 1923, puis Albin Michel (1923).

Dante n’avait rien vu, 1924, Arléa, 1997 ; coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1999.

Les Forçats de la route ou Tour de France, tour de souffrance, 1924, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1996.

Chez les fous, 1925, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1999.

Le Chemin de Buenos Aires, 1927, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 2005.

Marseille, porte du sud, 1927, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1999.

L’Homme qui s’évada, 1928, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 2002 (publié au préalable sous le tire de Adieu Cayenne).

Terre d’ébène, 1929.

Le Juif errant est arrivé, 1930, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1998.

Pêcheurs de perles, 1931, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 2001.

Les Comitadjis, 1932, coll. « Motifs », Le serpent à plumes, 1997.

La Guerre à Shanghai, 1932, coll. « Arléa Poche », Arléa, 2008.

Œuvres complètes, Arléa, 2008.

Câbles & Reportages, Arléa, 2008.

Albert Londres a également publié quatre recueils de poèmes avant de commencer sa carrière de journaliste :

Suivant les heures, 1904

L’Âme qui vibre, 1908

Le poème effréné contenant Lointaine et La marche à l’étoile, 1911